<<REPOS>> : REgard POur un Sein sain.


C’est une organisation non gouvernementale (ONG) créée à Kinshasa (RDC) depuis l’année 2013. Notre objectif ULTIME est comme notre mascotte, la défense de la femme amputée de sein , afin qu’elle continue à s’aimer et à ne pas laisser les autres décidés sur son avenir en la stigmatisant.
C’est une femme amputée , mais qui SE REPOSE en gardant le sourire et regarde tête haute vers l’avenir.

Avec un groupe des femmes, nous allons dans des églises et organisations féminines, dans les entreprises publiques et privées, dans les écoles, pour sensibiliser CONTRE LE CANCER DE SEIN.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Professeur Dr Gertrude Luyeye Mvila et quelques membres de l’équipe des femmes sensibilisatrices contre le cancer de sein à Kinshasa et dans le Kongo-Central au Congo Kinshasa 2013.

Dès 2008 l’année où le premier mammographe numérique a été installé en RDC dans le département d’Imagerie médicale de l’hôpital général de Kinshasa, il nous a semblé utile d’informer le corps médical sur l’existence de cet appareil au pays. Entretemps en février 2009, la numérisation de la radiologie avec le CR de Agfa a commencé, nous donnant donc l’opportunité d’organiser le 1er symposium sur la numérisation de l’imagerie médicale en RDC. Après ce symposium, des résolutions ont été prises entre autres d’informer non seulement les médecins sur l’existence de la mammographie à Kinshasa, mais aussi d’informer la population sur les méfaits d’une masse négligée dans le sein.


Cerise sur le gâteau, le Dr Luyeye alors chef des travaux devait commencer une thèse pour son agrégation, et devait donc choisir un thème. Ayant constaté que plus de 80% des femmes qui venaient se faire examiner du sein dans le département d’imagerie médicale venaient au stade de cancer du sein  grades 3 et 4 et donc qu’il n’y avait  plus grand-chose à faire, Dr Luyeye décida donc de prendre le cancer de sein comme thèse principal  de sa thèse. A partir de là, il était devenu impérieux de constituer une équipe qui allait se charger de faire la sensibilisation auprès de la population sur les méfaits du cancer de sein.

.Grâce aux Professeurs Fons Verdonck Président de l’association des Alumni de la KU Leuven et au Professeur Guy Marchal alors chef de département d’Imagerie médicale des cliniques Universitaires de Gasthuisberg (KU Leuven) en Belgique, des  bourses pour stage de perfectionnement furent  octroyées  à la KU Leuven (Katholieke Universiteit Van Leuven = Université Catholique de Leuven en Flandres/Belgique) au Dr Gertrude Luyeye pour apprendre la lecture des mammographies et la prise des microbiopsies mammaires, à une technicienne pour apprendre à faire des mammographies, mais aussi à un gynécologue pour les mastectomies et l’oncologie mammaire afin qu’ensemble avec un chirurgien oncologue de l’hôpital qui avait déjà fait son stage à la KU Leuven, ils puissent ensemble bien prendre en charge les cas des cancers de sein.

cancer de sein cancer de sein cancer de sein

 

 

Après cette formation, une équipe de <Expert Breast awareness> fût crée à l’hôpital général de Kinshasa constituée des experts que sont La radiologue Dr Gertrude Luyeye, la technicienne de radiologie Emma Moyo, le chirurgien oncologue Dr Donatien Batalansi  et le gynécologue Dr Paul Muanda ; cette équipe d’experts devait à son tour former d’autres formateurs pour commencer à sensibiliser la population, et pour cela des séminaires et journaux clubs furent organisés et par les professeurs de KU Leuven et par l’hôpital général de Kinshasa.

 

Finalement l’équipe a confectionné des posters et a commencé à visiter des églises, des écoles, des entreprises, des organisations féminines, mais aussi à passer dans les médias pour parler du cancer de sein et des moyens de sa prévention.


Au départ l’équipe n’était constituée que par des agents de l’hôpital général de Kinshasa pour s’ouvrir plus tard aux personnes qui avaient souffert de cancer, mais aussi à d’autres qui n’avaient rien à voir avec le cancer ; Ainsi beaucoup de femmes du département d’imagerie médicale de Kinshasa ont pu ainsi voyager à travers la ville de Kinshasa et la province du Kongo Central pour sensibiliser les hommes et femmes contre le cancer de sein.


A la fin de la thèse du Dr Luyeye, cette équipe s’est muée en une ONG asbl appelée REPOS (Regard  Pour un Sein Sain) pour continuer cette œuvre à travers toute la république démocratique du Congo.

This template downloaded form free website templates